7 trucs pour réussir votre plongeon dans les couches lavables


Lorsque je dis que j’utilise des couches lavables, je reçois souvent des compliments (« Wow tu es courageuse! ») ou des remarques d’incompréhension (« Pourquoi tu te donnes tout ce trouble! »).

Ce qui est étonnant avec les couches lavables, c’est le peu d’informations dont on dispose avant de commencer. Bien que ça a été le type de couche qui était utilisé depuis toujours, il a suffi de quelques décennies de couches jetables pour qu’on oublie complètement comment ça fonctionne!

Et il faut dire que les couches lavables actuelles sont très différentes de celles d’il y a 50 ans. Il en existe plusieurs types, encore plus de marques, alors on peut vite se perdre.

Collection de couches lavables

Mais ne vous inquiétez pas, mes chanceux, je vous résume ici les informations ESSENTIELLES que j’aurais aimé savoir avant de commencer! (À la base j’étais censée donner seulement 5 trucs, mais il semble bien que j’aie beaucoup de choses à dire sur le sujet!)

1- On peut acheter des couches usagées

Vous avez sûrement déjà entendu l’argument comme quoi les couches lavables c’est économique. Et c’est vrai, surtout si on les utilise avec plus d’un enfant, qu’on reçoit une subvention de sa ville… ou qu’on les achète usagées.
C’est un conseil que je donne maintenant aux futurs parents qui veulent essayer les couches lavables : acheter un lot usagé contenant plusieurs sortes de couches différentes. Le principal avantage est que ça permet justement d’essayer plusieurs types et marques de couches pour trouver ses préférées. Parce que chaque bébé et chaque parent sont différents, nous n’aurons pas tous les mêmes préférences. Et une fois les couches préférées ciblées, on peut en acheter quelques-unes de cette sorte, et même revendre celles qu’on a moins aimées.
L’important avant d’utiliser des couches ayant appartenu à un autre bébé, c’est de faire un cycle de lavage désinfectant à l’aide d’eau de Javel. Vous pouvez trouver la recette pour y arriver sur le groupe Facebook Accros aux couches lavables ou en faisant une recherche sur le web.

2- Les différentes sortes de couche, un résumé

Il existe plusieurs types de couche, voici les principales et leur utilisation :

La couche à poche

Couche à poche avec insert
C’est la couche de jour la plus commune. Cette couche est composée uniquement d’un extérieur imperméable et d’un intérieur en tissus légèrement absorbant. On ajoute un ou deux inserts entre les deux pour créer de l’absorption.

Avantages :

  • C’est la plus facile à trouver en magasin
  • Elle est plus économique (surtout si on fait ses propres inserts en Flour sack towel)
  • Elle sèche rapidement après le lavage

Désavantages :

  • On peut être mêlé avec la quantité d’absorption requise au début
  • Il faut enlever les inserts mouillés avant de mettre la couche au lavage (sauf pour les couches avec des fentes aux deux extrémités, l’insert sort tout seul au lavage!)
  • Il faut « monter » les couches avant de les utiliser, c’est-à-dire ajouter le ou les inserts

Les couches tout-en-un

Couches tout-en-un
Il s’agit aussi de couches de jour, et ce sont mes préférées! Les inserts sont cousus à même la couche, on pourrait donc dire qu’il s’agit d’une couche « prête à porter ».

Avantages :

  • Pas besoin de « monter » la couche ni de se demander combien d’inserts ajouter
  • Plus facile à utiliser, surtout pour les gardiens/gardiennes du bébé

Désavantages :

  • Plus dispendieuses
  • Elles sèchent moins vite après le lavage

Les couches de nuit

Couche de nuit : couche moulée et couvre-couche
Si vous ne voulez pas vous faire réveiller par un bébé mouillé en plein milieu de la nuit, les couches de nuit sont essentielles. La plupart du temps, elles sont composées de deux parties : une couche moulée, qui est en fait une grosse couche de tissus qui est absorbante de partout (certaines nécessitent l’ajout d’un insert) ainsi qu’un couvre-couche imperméable qui prévient les fuites.

3- Il faut s’informer… mais pas trop!

Il existe vraiment beaucoup d’informations sur internet au sujet des couches lavables. D’abord, les détaillants de couches ont presque tous des instructions sur l’entretien sur leur site.
Ensuite, il y a le site Fluff Love University (en anglais) qui répond à pas mal toutes les questions qu’il serait possible de se poser. Mention spéciale à la section où toutes les marques de machines à laver sont listées, avec pour chacune d’elle la routine de lavage adéquate (parce que certaines ont un cycle de rinçage, d’autres non, et on n’a pas toujours envie d’y aller par essais et erreurs pour trouver la meilleure façon de laver nos couches!)
Finalement, il y a les groupes Facebook où on peut poser nos questions et lire les témoignages de centaines d’autres utilisateurs de couches lavables. Mention spéciale au groupe Accros aux couches lavables, qui a été pour moi le plus utile. Il faut cependant faire attention avec ce genre de groupe, parce que ça peut vite devenir plus mélangeant que rassurant. Je m’explique : disons que vous vous demandez quelle absorption vous devriez ajouter dans vos couches à poche. Il est possible que vous receviez des dizaines de réponses différentes, d’une personne qui utilise tel insert de telle compagnie avec tel autre de telle compagnie, et cet autre qui a cousu ses propres inserts avec tels matériaux, etc. Et toutes ces réponses sont bonnes, parce que l’offre en couches lavables est assez grande et qu’on a accès à une multitude de produits, surtout si on achète par internet.

4- Le trempage des couches, c’est une légende urbaine

On lit parfois dans des guides qu’il faut faire tremper les couches sales dans un sceau, puis on verse le contenu dans la laveuse quand il est plein (ouach). On va plutôt entreposer les couches dans un sac imperméable entre les lavages. On peut parfois faire tremper les couches dans un produit nettoyant lorsqu’elles ont besoin d’un lavage plus en profondeur, mais on n’a pas besoin de faire ça souvent!

5- Les lavables, ça pue moins que les jetables

D’abord, l’odeur s’échappe moins d’une lavable que d’une jetable quand l’enfant la porte. Disons qu’il faut davantage s’approcher le nez de la région couchiale pour savoir si elle est pleine.
Ensuite, lorsque le bébé commence à manger solide (et que les cacas se mettent à sentir la mort), on jette le caca dans la toilette avant de mettre la couche au lavage. L’odeur part donc quand on tire la chasse d’eau. Avec les couches jetables, la gestion des odeurs est un peu plus difficile… même avec une super poubelle hermétique, du moment qu’on ouvre le couvercle, l’odeur des couches sales accumulées pendant une semaine a de quoi faire décoller la peinture des murs!

6- C’est plus doux pour la petite peau neuve

La plupart des enfants n’ont pas trop de problèmes avec les couches jetables. Par contre, ceux qui ont la peau plus fragile, par exemple ceux qui font de l’eczéma, ont vraiment avantage à passer aux lavables. Votre petit a les fesses rouges depuis des semaines et la crème de zinc n’en vient pas à bout (et vous en avez assez que vos mains sentent la crème de zinc?), essayez de remplacer 2-3 couches par jour par des lavables, vous pourriez être surpris du résultat.

7-On peut faire ses couches soi-même!

Bon, ça c’est pas pour tout le monde, mais c’est bon à savoir. Si vous avez accès à une machine à coudre, vous voudrez peut-être essayer de faire vos propres inserts (les plus faciles à faire sont les fameux Flour sack towel dont j’ai parlé plus haut). Si vous avez de l’expérience en couture, vous trouverez plusieurs patrons et tutoriels sur internet pour fabriquer vos propres couches. La moitié de mes couches ont été faites par ma mère, et c’est très cool (et économique!).

Truc bonus pour les petits garçons

Dernière information essentielle pour les parents de petits garçons : au moment de mettre la couche, il faut s’assurer que le pénis pointe vers le bas! Sinon, ne vous suprenez si le ventre de votre bébé est tout mouillé dix minutes après un changement de couches. Ce problème ne survient pas avec les couches jetables car elles absorbent à la vitesse grand V, mais avec les lavables, il faut compter quelques secondes pour absorber tout le liquide.

Est-ce que je vous ai convaincu? Est-ce que vous êtes d’accord avec mes affirmations? Vous avez des points à rajouter? Je veux vous entendre!

Enregistrer

Maude

Rédactrice en chef pour QUINTUS et tricoteuse aguerrie, Maude aime apprendre, découvrir et partager ses découvertes. Ses sujets préférés sont les plantes et le diy.

Commentaires 0

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 trucs pour réussir votre plongeon dans les couches lavables

Choisir un format
test de personnalité
Séries de questions qui révéleront un aspect de la personnalité
jeu questionnaire
Séries de questions Vrai/Faux pour tester les connaissances
sondage
Des votes pour prendre des décisions ou connaître les opinions
article
Texte formaté avec des visuels et des intégrations
liste avec classement
Vote pour ou contre pour décider du meilleur élément de la liste
mème
Téléchargez vos propres images pour créer vos mèmes personnalisés